La croissance de Microsoft Cloud se poursuit sans relâche

 

Toutes les treize semaines, Microsoft publie ses derniers résultats trimestriels. Le 22 juillet a vu les résultats du quatrième trimestre de l’exercice 20 (jusqu’à fin juin 2020) et, comme d’habitude, des perles révélatrices sur les activités de Microsoft se cachent dans les informations fournies. Voici ce que j’ai repéré.

 

Tout tourne autour du Cloud

Du point de vue du Cloud, la grande nouvelle a été que le revenu annuel commercial de Microsoft qui a dépassé 50 milliards d’euros pour la première fois. À 14,3 milliards d’euros pour le quatrième trimestre, le taux d’exécution annualisé est maintenant d’environ 57 milliards d’euros et souligne à quel point les produits de Cloud sont importants pour Microsoft.

 

Modération dans les petites et moyennes entreprises

D’une manière générale, la pandémie de Covid-19 a aidé Microsoft en stimulant la demande dans des domaines comme les services Cloud (Teams notamment) et les appareils (Surface). Microsoft a également fait état d’une  » faiblesse des achats des petites et moyennes entreprises  » qui  » a entraîné une certaine modération de notre croissance des sièges payants commerciaux d’Office 365.  » Une interprétation possible est que les problèmes commerciaux des clients du segment des PME se sont traduits par un manque de demande pour Office 365. A titre anecdotique, j’ai entendu des rapports de locataires réduisant leurs licences (lorsque les accords d’entreprise le permettent) pour tenir compte des réductions de personnel et des licenciements. Nous pourrions voir plus de ces cas à l’avenir, car les entreprises sont saturées des programmes nationaux de soutien à l’emploi et sont obligées d’envisager des licenciements pour correspondre à la réduction des revenus.

 

Driver plus de revenus par utilisateur Office 365

Sur le plan positif, Microsoft a déclaré que le chiffre d’affaires commercial d’Office 365 a augmenté de 22 % à taux de change constant, grâce à  » un ARPU (revenu moyen par utilisateur) plus élevé   » en raison d’une « forte vente incitative à Office 365 et Microsoft 365 E5.  » L’accent mis sur l’augmentation de l’ARPU a été un thème constant au cours des derniers trimestres. Les vendeurs de Microsoft sont très engagés pour convaincre les clients de passer d’Office 365 E3 à E5 et de passer d’Office 365 à Microsoft 365. L’ingénierie fait sa part en introduisant de nouvelles fonctionnalités qui nécessitent des licences E5. Bien que l’écart de frais mensuels entre E3 et E5 semble assez important, vous obtenez beaucoup plus de fonctionnalités avec E5, en particulier dans la gouvernance des données, la conformité et l’automatisation. Microsoft a annoncé son intention de donner aux utilisateurs de E5 120 minutes d’appels nationaux RTC, mais a ensuite abandonné cette idée. 

 

Une dépréciation plus longue apporte de gros gains

Microsoft a des centaines de milliers de serveurs et beaucoup d’équipements réseau déployés dans son infrastructure Cloud. Ils ont annoncé un changement dans leur politique de dépréciation de ces actifs afin qu’ils soient amortis sur quatre ans au lieu de trois. Cela se traduit par un gain de 2,7 milliards de dollars sur un exercice complet et ajoutera 4 points d’une année sur l’autre à la marge brute du Cloud commercial de Microsoft. C’est un montant énorme, mais cela signifie que Microsoft détient dans ses serveurs et ses équipements de réseau d’une valeur d’environ 10 milliards de dollars. L’ampleur de ce gain illustre l’investissement réalisé par Microsoft pour construire et équiper ses datacenters.

 

Statistiques et faits

Azure Active Directory compte 345 millions d’utilisateurs actifs mensuels dans 200 000 organisations. Beaucoup d’entre eux sont des locataires Office 365.EMS (147 millions), une forte croissance par rapport au nombre de 120 millions donné en octobre 2019. Étant donné le nombre le plus récent pour Office 365 (sièges payants) à 248 millions, y compris de nombreux locataires de PME, nous pouvons conclure que la plupart des grands locataires d’Office 365 utilisent maintenant EMS. Bien que Microsoft n’ait pas mis à jour le nombre d’utilisateurs de Teams par rapport aux 75 millions revendiqués en avril, ils ont noté que 69 organisations ont maintenant plus de 100 000 utilisateurs de Teams (y compris Accenture, qui est toujours le plus grand utilisateur de Teams avec  » plus de 500 000 utilisateurs.  » Microsoft a également déclaré que 1 800 organisations ont plus de 10 000 utilisateurs de Teams. En juin 2020, la plateforme Azure Cognitive Services de Microsoft a transcrit 9 millions d’heures de discours. Une grande partie de ce chiffre correspond sûrement à la génération de transcriptions Stream pour les enregistrements de réunions Teams. En avril, Teams a comptabilisé 4,1 milliards de minutes de réunion quotidiennes, soit 2,05 milliards d’heures (pour un mois de 30 jours). En supposant que la croissance des réunions en ligne Teams se poursuive sans relâche depuis, ses enregistrements génèrent beaucoup de travail pour Cognitive Services.